Archives pour la catégorie Uncategorized

Le ruban rouge

version 2, mars 2012, octobre 2016

Paroles de Jacques Bohly, musique de Flavien Compagnon

Couplet :

Un bout de tissus épinglé
Parfois plus fort que tous les mots,
Car ces liens de rubans croisés
Ont fait reculer un fléau.

Ce ruban autour de la terre
Entrelace de mille bras
Soignants, bénévoles, solidaires
Tous unis contre le sida.

refrain  :

Ce ruban rouge à nos poitrines
Ce n’est pas la légion d’honneur,
Ce petit rien, c’est un insigne
De ralliement du coté cœur.

Ce ruban rouge à ta poitrine
Ce sera ta légion d’honneur
Avec nous viens porter ce signe
Avec nous laisses parler ton cœur.

Couplet :

La vraie bataille pour la vie
Tenir, ne pas baisser les bras
Un ruban pour se dire aussi
Demain nous serons toujours là

Pont Voix parlée :

Aujourd’hui se lève l’espoir,
Mais tant d’amis nous ont quitté,
Continuer, c’est un devoir
Le combat n’est pas terminé.

refrain x 2 :

Ce ruban rouge à nos poitrines
Ce n’est pas la légion d’honneur,
Ce petit rien, ce n’est qu’un signe
De ralliement du coté cœur.

François Ruffin aux Césars 2017

Pourquoi ça dure comme ça depuis 30 ans ? Ça dure comme ça depuis 30 ans parce que ce sont des ouvriers qui sont touchés, et donc on n’en a rien à foutre ! Si c’était des acteurs qui étaient mis en concurrence de la même manière avec des acteurs roumains, ça poserait problème immédiatement. Si c’était des journalistes… Applaudissements nourris… Quand on touche à l’avantage fiscal de la profession de journaliste, ça fait des débats aussitôt, il y a des tribunes dans les journaux. Mais imaginons que ce soit les députés dont on dise que les députés ne sont pas assez compétitifs. Un député français coûte 7 100 € par mois, un député polonais revient à 2 000 € par mois… Applaudissements nourris… Et encore, je suis modéré, parce que au Bangladesh , un député, c’est 164 €. Mais imaginez, imaginons qu’on dise « Demain, il faut délocaliser l’hémicycle à Varsovie ». et bien, immédiatement, il y aurait des débats à l’Assemblée Nationale, il y aurait un projet de loi. Ça fait 30 à 40 ans que ça dure pour les ouvriers, et il n’y a pas de projet de loi. Donc, dans ce pays, dans ce pays, il y a peut être des « sans dents », mais surtout il y a des dirigeants sans cran ! Donc, maintenant, François Hollande, par exemple, il a l’occasion de montrer, sur le dernier fil, que son adversaire c’est la finance, qu’il peut faire des réquisitions, qu’il peut interdire les produits whirlpool sur le territoire français, qu’il puisse sortir de l’impuissance et se bouger le cul !

Je vous remercie.

Canal + a fixé très haut le prix à payer pour rediffuser le discours prononcé par François Ruffin à la cérémonie des Césars lorsque’il a reçu le prix pour son film « Merci patron ». Pas pour gagner plus d’argent, juste pour dissuader les autres chaînes de relayer son discours. Il paraît même qu’il n’a pas le droit de le diffuser lui-même. Alors, si ça peut l’aider, j’ai mis ce que j’avais noté. 

Ce n’est ni  téléchargé grace à un site ni capturé en direct,  j’avais simplement écrit à toute vitesse et au fur et à mesure – promis juré !

Lettre ouverte à l’émission politique.

j’ai également publié cette lettre ouverte sous forme de vidéo sur Youtube

Madame Léa Salamé,

Messieurs David Pujadas, François Lenglet, Karim Rissouli

à propos de votre émission du 23 février dernier.pour revoir l’émission sur Youtube

                             Madame, Messieurs,

     J’avais très mal vécu l’émission où vous receviez Monsieur Mélenchon, je me suis même joint, dans un premier temps, au concert d’aboiements fustigeant vos propos, votre attitude. Je vous avait même trouvés abjects, en particulier au sujet des Droits de l’Homme. J’avais aussi, je l’avoue, cherché à faire l’intéressant en ironisant sur la prestation et les chaussures de sport de Monsieur Lenglet, etc … etc …

   Et puis quelques jours ont passé, me permettant de prendre du recul, d’examiner plus objectivement les choses, de faire le lien avec d’autres événements, d’autres personnages, d’autres prises de position, et justement, c’est à cela que je voulais en venir.

Lire la suite

Cocktail printanier

A l’abri du genet touffu,
Se tint en secret la soirée
Réunissant la gente ailée
Fêtant le printemps revenu.

Pour se distinguer le pinson
Avait son costume marron,
Et le joyeux martin-pêcheur
Sa belle chemise en couleurs.

La pie était en grand habit,
Et le corbeau en queue de pie.
Seul, le petit roitelet,
N’avait pas trouvé de complet !

La grive en robe de velours
Riait de ses pauvres atours !
Alors, à la chipie j’ai pris
Une plume, et … depuis, … j’écris !

Septembre 1994, Août 2008, Mai 2014.

Une étude de l’INSEE

Voici à peu près ce que j’ai écris sur le forum du DOC obesite-87 en mars 2014, peu de temps après mon opération. J’ai fais quelques coupes et rajouté quelques mots vers la fin, mais l’esprit est le même.

A propos de la pièce « Dame Obésité », le Docteur Sodji a écrit « L’obésité est avant tout un état de mal-être dans un environnement hostile. »
et il a poursuit en disant : « Je suis persuadé que les exploits de la médecine et de la chirurgie seront vains si la société ne change pas son regard sur la personne obèse. »

Il a raison, mais je me permettrai de répondre bien modestement que ce n’est pas qu’une question de regard, Pour ma part, je suis persuadé que les choses resteront très difficiles tant que la société ne changera pas. (changer tout court).

Le contraire d’un « état de mal-être dans un environnement hostile » est ce qu’on appelle « le Buen-Vivir » en Amérique du sud et « le Bien-Vivre » ici.

Dans l’hostilité de l’environnement, n’oublions pas les cochonneries que nous font ingurgiter l’industrie agro-alimentaire, l’agriculture productiviste suicidaire à coups de nitrates et de pesticides, et aussi celles des labos pharmaceutiques. Mais n’oublions pas non plus les conditions de vie de plus en plus inhumaines et en particulier ce véritable tueur dont on ne parle pas beaucoup, le stress.

« Les couches sociales les plus élevées sont plutôt plus minces alors que les dégâts de l’obésité sont plus graves dans les couches sociales plus défavorisées. » ont constaté les sociologues.

Le numéro 1123 d’INSEE première de février 2007 a publié une étude sur l’obésité et son évolution (je rappelle que l’obésité est classée « épidémie non virale » tellement elle se développe depuis 1988.). Lire la suite

en ce moment

j’ai aussi encore quelques articles à finaliser et à publier, ça va me prendre encore un peu de temps, mais à très vite.

Je viens de réaliser que le filtrage automatique des commentaires indésirable n’envoyait pas de demande de modération,  je crois qu’il m’en avait signalé plusieurs, et que j’ai cliqué sur l’élimination, mais le dernier, j’ai été regarder, et non, il ne fallait pas l’éliminer, c’était un vrai commentaire. si vous m’aviez mis un commentaire que j’aurais éliminé, mille excuses et si vous pouvez me le renvoyer je vais y faire gaffe. Merci

Préparation de la publication du blog, et préparation de la scène ouverte des 13èmes polypoésies de Limoges, le poème que je dirai est prêt, je l’ai retravaillé un peu et je le trouve abouti. Une minute de silence

je vais aussi commencer la publication de mes textes, je le ferai dans lordre chronologique, avec une exception pour Dédicace

Parti – pris

Bonjour, je m’appelle Jacques Bohly, je suis né en 1949 à Versailles.

Je donnerai quelques détails sur mon parcours, au fil du temps, mais pour les débuts de la création de ce blog, je vais tâcher d’aller à ce qui me semble le plus pressé, c’est à dire mes engagements présents : la poésie, que j’ai pratiqué par intermittence, mais à laquelle je consacre beaucoup plus de temps, et le changement de l’ordre du monde qui nous englobe dans son urgence.

Pour la partie « Poésie » je vais d’une part vous présenter mon oeuvre de différentes façons, en commençant par la structurer dans l’ordre chronologique. J’essaierai par la suite de créer des approches thématiques. Mais si mon oeuvre poétique (ça me fait tout drôle d’oser écrire « mon oeuvre poétique ») est, je pense, plutôt variée, de nombreux textes sont politiquement engagés, il y aura donc de nombreux liens entre « poésie » et « changement de l’ordre du monde ».

Pour la partie « changement de l’ordre du monde », c’est clairement une partie « politique », est-ce le fait d’être né à Versailles, mais d’avoir passé mon enfance dans l’un des deux quartiers ouvriers, d’avoir eut un destin insolite, un instituteur avait convaincu mon père de me faire « faire des études » plutôt que de me mettre en apprentissage, et dès l’année suivante, à mon entrée en 6ème, au prestigieux Lycée Hoche de Versailles, d’avoir pris la porte de la classe en pleine figure – je veux dire « de la classe sociale ». A la grande réunion d’accueil des parents d’élèves de 6ème, le proviseur s’est excusé de n’avoir pas pu, pour la première fois, empêcher l’admission d’un fils d’ouvrier dans son établissement, ce qui allait entraîner  nécessairement une baisse du niveau intellectuel du Lycée préjudiciable à  l’ensemble des élèves. Est-ce d’avoir parcouru le parc du château (à l’époque, l’accès au parc était gratuit) mais aussi la ville, avec la salle du jeu de paume, propriété de l’Assemblée Nationale, qui ne se visitait pratiquement jamais, mais que j’avais eu la chance de voir une fois, qui avait fait de moi un écorché vif ? ou déjà un révolté ?

En tout cas, j’ai décidé de prendre parti, sur des sujets auxquels je crois, et de les partager (donc d’en faire des parts ou des parties), car l’amour, l’amitié, la connaissance, la science, la conscience (qui n’est pas la science des cons, loin de là) sont de ces choses merveilleuses qui augmentent quand on les partage. alors bienvenue sur ce blog.