Archives pour la catégorie Réflechissons

Droit de Réquisition Citoyenne

Nous sommes au coeur de l’hiver,  et se pose,comme cruellement chaque année la qauestion des SDF et des gens, y compris des familles avec enfants, logés dans des habitats insalubres et notoirement indigne.

Nous exigeons un Droit de Réquisition Citoyenne des locaux vacants. Avec bien sûr en priorité la réquisition de logements vacants, mais également la réquisition de tout autre local permettant l’amélioration immédiate ou quasi immédiate des conditions de vie des personnes concernées.

Lire la suite

Publicités

Modification de la Devise de la France

Il s’agit d’une mesure purement mais hautement symbolique caractérisant la profondeur du changement que nous comptons apporter à notre pays.

Il s’agit de modifier l’ordre des mots de notre devise nationale en remplaçant :

Liberté, égalité, Fraternité

par

Fraternité, égalité, Liberté

J’ai exposé les raisons de cette modification dans un de mes poèmes L’ordre des mots

Les autres mesures :

Droit d’Accès Quotidien Aux Antennes nationales

Les miliardaires qui détiennent presque la totalité de la presse et des chaînes de télévisions imposent leur point de vue et leur propagande. Les antennes nationales de radio et de télévision ne brillent pas particulièrement par leur impartialité, fait aggravé par les nouvelles règles régissant les campagnes électorales.

La pluralité de la presse, sa qualité et son indépendances sont des rouages indispensables à l’exercice d’une vraie démocratie. Nous considérons que les conditions de pluralité et d’impartialité ne sont pas satisfaisantes. Nous exigeons un Droit d’Accès Quotidien  à la Diffusion sur les antennes nationales et locales.

Lire la suite

Référendum d’Initiative Citoyenne

Le RIC, Référendum d’Initiative Citoyenne, qu’on peut aussi appeler RIP, Référendum d’Initiative Populaire. (vous trouverez à la fin de cet article des liens vers des sites qui vous expliqueront en détail de quoi il s’agit beaucoup mieux que moi, n’hésitez pas à aller les consulter).

Il est dit « en toutes matières » car il s’agit de donner au peuple :

  • la possibilité de faire voter une loi ou une proposition de loi, ou bien de faire abroger une loi existante;
  • la possibilité de révoquer (ou destituer) un élu;
  • la possibilité de proposer une modification de la constitution, qu’il s’agisse d’ajouter un nouvel article, d’abroger un article existant ou de remplacer un article existant par une version modifiée.
  • La ratification ou la dénonciation des traités internationaux.
  • Autoriser ou interdire  les ‘interventions militaires.

Le résultat d’un  référendum d’initiative citoyen ne pourra être modifié ultérieurement  que par voie référendaire.

Mes autres revendication :

 

Pour en savoir plus sur le RIC

Le site du RIC

Complément Universel de ressources

Le président a déclaré « l’Urgence Sociale et Econnomique », il s’agit donc d’instituer très rapidement une mesure permettant de sortir de cette Urgence Sociale, et donc à tous ceux qui n’arrivent pas à boucler les fin de mois de retrouver une existance digne.

Exigeons donc un « Complément Universel de Ressources d’Urgence » versé à tous en fonction de l’âge, et comportant des suppléments pour compenser l’inégalité des salaires des femmes, les temps partiels des familles monoparentales et la situation des départements d’outre-mer.

Je propose comme base de calcul 150 € par mois, soit l’augmentation de salaire que le premier ministre vient d’annoner pour les poiciers et les gendarmes, mais avec une mise en place urgente, c’est à dire pas une mesure étalée sur 6 mois ou un an. Lire la suite

Du nouveau chez les Framapotes

Grande nouvelle : les framapotes passent à l’étape suivante.

Ceux que j’appelle les Framapotes (par analogie avec le mouvement de ceux qui se tournent vers la permaculture et s’y lancent, souvent individuellement sur un coin de leur jardin, de leur balcon, et qui échangent des trucs, des infos des idées, et qui se sont baptisés eux-mêmes « permapotes » associant le sujet, la permaculture, et la façon de s’y prendre, une démarche de potes. Je trouve que ça colle aussi à ces gens qui agissent pour le monde du logiciel libre, à l’abri des GAFAM.

Si vous ne connaissez pas, je vous encourage à profiter de l’occasion pour découvrir ce monde rempli d’idées géniales, de partage, de « faire ensemble », etc …

Et je me sens tellement proche de leurs valeurs, de leur démarche le fameux framablog des framapotes

ou plus directement « dégooglisons l’internet »: le bilan avant la suite

Pour moi, c’est non !

Dans un long interview publié par le journal « La provence » que je n’ai pas encore lu, mais dont il tire quelques phrases clés qu’il cite sur son blog, Jean-Luc Mélenchon déclare que si Benoît Hamon avait su prendre la bonne décision, il serait Premier Ministre et Jean-Luc Président de la République. Si tel était le cas, j’aurai peut être quitté aussitôt le mouvement des insoumis.

Lire la suite

Et bien Marine, on a craqué ?

J’avoue que je m’interrogeais sur la meilleur façon de sortir du piège « Le Pen au 2ème tour » qui allait encore une fois fonctionner, au passage, si les voix, … Mais Jean-Luc à raison, ne nous en prenons qu’à nous même, ne rejetons pas la faute sur d’autres.

Et puis, voilà-t-y pas que c’est Marine elle-même qui se tire une balle dans le pied ! Que dis-je une balle, une rafale ! D’après de nombreux commentateurs, elle se serait-elle même sabordée., mais ils pensent généralement que c’est une erreur, une bévue, un accident, la « peur de gagner » que les sportifs doivent être capables de surmonter pour accéder à la victoire, enfin, que ce n’est pas de sa faute, elle a craqué, et … Et si c’était une toute autre raison ? Si Marine s’était volontairement sabordée ?

Quel est le but réel de Marine Le Pen ? Marine Le Pen, quand elle a pris la succession « politique » de son père a en même temps pris les rennes de l’entreprise familiale, qu’elle a d’ailleurs semble-t-il fait remarquablement prospérer, une petite exploitation aurifère, un bizzness qui exploite une mine d’or : le financement de la vie politique. Le système est extrêmement efficace, et le rendement financier est excellent. Ça fonctionne un peu comme une franchise. La maison mère, « le franchiseur » fournit tous le matériel nécessaire : les tracts, les affiches, la communication, les clips vidéos, le mode d’emploi, ce qu’il faut dire, ne pas dire, etc, etc … tout ceci pour un prix sur-évalué, à la frontière de l’indécence. Chaque acquéreur, chaque client, je veux dire chaque candidat qui veut porter les couleurs du FN doit faire l’acquisition du « kit de campagne » proposé par Marine, au pris et conditions fixés par Marine.

Soit le candidat obtient assez de voix pour que ses dépenses de campagne soit remboursées par l’état, l’achat du « kit » est donc compris dans les dépenses remboursées et ce sont finalement les contribuables qui offrent au candidat ce kit très cher contenant l’ensemble de son matériel de campagne. Bien sûr, le candidat malheureux n’atteignant pas le nombre de voix lui ouvrant le remboursement de l’état verra sa dette auprès de la PME de Marine annulée par la générosité de cette dernière, il ne sera pas tenus de rembourser le prêt ayant financé l’acquisition de son merveilleux kit de campagne.

Il va de soi que l’exploitation de ce filon aurifère est bien moins risqué et probablement plus profitable que l’accès au pouvoir lui-même, situation qui entraînerait immanquablement une levée de boucliers, une mobilisation générale, ferait éclater au grand jour l’incapacité du FN à gérer gouverner ou même à simplement gérer, comme cela s’est produit à chaque fois qu’une liste FN a gagné une municipalité.

Je pense que le risque d’arrivée au pouvoir du FN est moins grand que nous ne le pensons généralement. Tout d’abord, l’utilisation du FN comme repoussoir mobilisateur, et cela fait très longtemps puisque cela date de Jean-Marie Le Pen, lequel voulait peut-être plus arriver au pouvoir que sa fille; mais donc cette utilisation accrédite aussi l’idée d’utiliser ce vote là pour « mettre un coup de pied dans la fourmilière »  et pour ma part, j’en suis persuadé depuis très longtemps. L’excellent article de Chantal Mouffe paru dans Fakir explique parfaitement cette composante très présente dans le vote FN. Il va de soi qu’au delà du « le coup de pied donné », il n’y a pas d’adhésion aux idées du Front National. Bien sûr le rideau de fumée que les médias utilisent pour masquer nos positions, rendre nos messages inaudibles, répéter sans cesse que Mélenchon et Le Pen, c’est la même chose, ou que c’est très similaire détournent pas mal d’électeur vers ce qui est finalement la solution de facilité qu’on leur propose. Le vote de protestation, c’est le vote Le Pen. Elle a quand même bénéficié d’un temps de parole double de celui accordé à Jean(Luc Mélenchon.

Je pense également, et je ne vais pas me faire que des amis, mais je pense que dans notre camp aussi, brandir la menace FN ou plutôt son exutoire « Tout sauf le FN » est aussi parfois un argument de confort permettant d’éviter de trop s’interroger sur des manques d’efficacité de nos actions ou des manques de clarté de certaines de nos positions.

L’appel à des candidatures unitaires en Haute Vienne.

Je rapellerai simplement que je ne suis qu’un insoumis de base, investi d’aucune autorité ni représentativité quelconque, je ne parle qu’en mon nom de citoyen ayant décidé d’adhérer au mouvement de la France Insoumise, à son programme l’AVENIR EN COMMUN pour l’éléection présidentielle et les élections législatives.

J’ai participé à la réunion mardi 9 mai au soir salle J.P. Timbaud à Limoges. J’ai pris un peu la parole, mais je n’avais pas eu le temps de préparer mon intervention et de toute façon le temps était compté, et ce type de réunion a très fortement tendance à se transformer en une juxtaposition de messages. J’y préfère très nettement les échanges écrits permettant de prendre le temps de réfléchir, d’écrire, de relire, de corriger et de compléter l’exposé d’un point de vue. Je sais, on me l’a déjà dit, que l’inconvénient des écrits, c’est qu’ils restent, et bien moi, ça me paraît une bonne chose.

Lire la suite