Ne nous laissons pas voler la victoire

adhésif jlm

Il faut que chacun participe pour surveiller le scrutin ! Soyons persuadés que certains d’entre eux ne reculeront devant rien pour empêcher notre éventuelle victoire.

Le film de Gérard Miller a évoqué des pratiques douteuses, par exemple lorsque Ségolène Royale n’a pas remporté la majorité au congrès du P.S.  Mais la récente primaire du même P.S. laisse planer un doute certain sur la sincérité des opérations et du résultat annoncé. D’autres ont, par le passé, à coup d’électeurs fictifs, de fausses factures, ou simplement en ne tenant aucun compte du résultat d’un scrutin comme le référendum de 2005, ou dans d’autres « affaires » montré le peu de cas qu’ils faisaient du respect de la loi et de la démocratie.

Les élections sont démocratiques parce qu’il peut y avoir plusieurs candidat.e.s et que chacun.e peut s’exprimer (même sil il y aurait bien des choses à dire) mais les élections sont démocratiques parce qu’elle se déroulent sous le contrôle des citoyennes et des citoyens.

Et participer au bon déroulement du scrutin – tenir les bureaux de vote – participer ou assister au dépouillement, et en surveiller la régularité, c’est un devoir citoyen, et c’est notre seule garantie.

J’ai reçu un courriel de la France Insoumise signé Tayeb Tounsi et Gabriel Amard. Ce courrier me paraît avoir une importance capitale, et je me permets donc de le reproduire ici, mais je crains que certains hésitent en se disant qu’ils devront passer toute la journée au bureau de vote, mais si il y a plusieurs volontaires, il sera possible de se relayer :

Chers insoumis, le premier et le deuxième tour approchent. Le candidat de la France Insoumise doit désigner pour chaque commune et chaque bureau de vote, là où c’est possible, des représentants de notre candidat chargés d’assurer la bonne tenue du scrutin.

Les représentants départementaux auprès des préfectures ont d’ores et déjà été désignés par l’équipe nationale.

Si vous êtes volontaire pour représenter la France Insoumise comme assesseur dans un bureau de vote de votre commune ou comme délégué pour plusieurs bureaux de votes (ceux de votre commune ou d’un arrondissement pour Paris, Lyon et Marseille), lisez attentivement les informations ci-dessous et inscrivez vous en cliquant sur le bouton ci dessous! Une fois inscrits, vous recevrez par la suite des informations plus détaillées.

La bonne tenue du scrutin dépend de l’implication des citoyens!

Merci à vous!

avec un lien pour se proposer comme assesseur ou délégué  puis quelques explications :

(suite du courriel : ) 

Quelques règles :

Pour rappel, le bureau de vote est tenu par plusieurs personnes aux rôle bien définis. Le président du bureau de vote, désigné par le maire, un secrétaire et au minimum deux assesseurs.
Chaque candidat peut désigner un assesseur titulaire et des suppléants dans chacun des bureaux.

Il n’est pas obligatoire pour les membres du bureau de vote d’être présent en même temps tout au long de la journée. Cependant, le bureau doit être tenu en permanence par le président du bureau de vote ou son vice président choisi parmi les assesseurs titulaires (ou l’assesseur le plus âgé en son absence) et au moins un assesseur. La présence des assesseurs titulaires de la France Insoumise avant l’ouverture du bureau de vote (7h30) et de la fermeture du bureau ainsi que pour le dépouillement est très importante.
Les personnes désignées doivent être choisis parmi les électeurs du département (ou de la collectivité d’outre-mer).

Selon le décret n° 2013-938 du 18 octobre 2013 les délégués départementaux (déjà désigné pour chacun des département) doit, au plus tard le troisième jour précédant le scrutin à 18 heures, notifier au maire par courrier ou dépôt direct en mairie leurs nom, prénoms, date et lieu de naissance et adresse et indiquer le bureau de vote auquel chacun d’eux est affecté (art. R. 46). Nous transmettrons les coordonnées des volontaires aux délégués départementaux. 

En outre, doivent être indiqués, pour les assesseurs et leurs suppléants, leurs numéros et lieu d’inscription sur la liste électorale qui prouvent leur qualité d’électeur dans le département.

En l’absence d’indication contraire, cette désignation est valable pour le premier tour de scrutin et pour le second tour éventuel. Toutefois, rien ne s’oppose à ce qu’une liste présente au second tour procède en vue de celui-ci à une nouvelle désignation de ses assesseurs, délégués et suppléants dans les mêmes conditions que pour le premier tour.

Le maire délivre un récépissé de cette déclaration, qui est remis aux intéressés avant l’ouverture du scrutin. Ce récépissé sert de titre et garantit les droits attachés à la qualité d’assesseur, de délégué et de suppléant.

La liste des assesseurs, des délégués et de leurs suppléants est déposée sur la table de vote.

Les délégués doivent justifier de leur qualité d’électeur dans le département (ou la collectivité d’outre-mer ou en Nouvelle-Calédonie), en donnant toutes précisions à ce sujet, le jour du scrutin, au président du bureau de vote (présentation de la carte d’électeur ou présence sur la liste électorale du bureau).

Le président du bureau de vote a seul la police de cette assemblée (art. R. 49). Il peut réquisitionner à cette fin toute autorité civile ou militaire.

Une réquisition effectuée par le président du bureau de vote ne peut avoir pour objet d’empêcher les délégués d’exercer le contrôle des opérations électorales ou toute prérogative prévue par les lois et règlements.

En cas de désordre provoqué par un délégué et justifiant son expulsion, un délégué suppléant peut le remplacer. En aucun cas les opérations de vote ne sont de ce fait interrompues (art. R. 50).

Rôle des assesseurs et de leurs suppléants :

Les assesseurs en fonction sont, avec le président et le secrétaire, membres du bureau de vote et participent à la direction et au contrôle des opérations électorales.

En cas d’absence du président, celui-ci est remplacé par un suppléant désigné par lui parmi les conseillers municipaux ou les électeurs de la commune ou, à défaut, par le plus âgé des assesseurs titulaires. Le suppléant du président exerce la plénitude des attributions de ce dernier lorsqu’il est appelé à le remplacer.

En cas d’absence du secrétaire, il est remplacé par l’assesseur en fonction le plus jeune (art. R. 43).

Lors de l’ouverture et de la clôture du scrutin (art. R. 42, R. 44 et R. 45), le bureau doit être au complet. Pendant les opérations électorales, deux membres du bureau au moins, le président ou son remplaçant et un assesseur, doivent être présents.

Les opérations incombant aux assesseurs sont réparties entre ces derniers conformément aux articles L. 62, L. 62-1, R. 58, R. 60 et R. 61 :

– sous le contrôle du président du bureau, l’identité des électeurs inscrits sur la liste électorale ou porteurs d’une décision du juge du tribunal d’instance ordonnant leur inscription est vérifiée. A cette fin, depuis le décret n° 2013-938 du 18 octobre 2013, dans toutes les communes, l’électeur doit présenter obligatoirement un titre d’identité (cf. arrêté du 19 décembre 2007 pris en application des articles R. 5 et R. 60), l’assesseur (ou son suppléant) qui l’a demandé est associé à cette vérification ;

– l’assesseur chargé du contrôle des émargements fait signer la liste d’émargement par chaque électeur, en regard de son nom, après qu’il a voté ;

– l’assesseur chargé de cette opération estampille la carte électorale ou l’attestation d’inscription en tenant lieu avec un timbre portant la date du scrutin.

Amitiés insoumises

Tayeb Tounsi et Gabriel Amard

(fin du courriel)

En tant qu’insoumises et insoumis, nous devons faire en sorte d’avoir des volontaires pour être assesseurs dans chaque bureau de vote, et en nombre suffisants pour qu’ils puissent se relayer et assurer ainsi une surveillance continue, les moments les plus propices à des éventuelles indélicatesses étant avant le début du scrutin, c’est à dire avant l’ouverture du bureau de vote, pendant l’heure creuse (entre midi et 14 h) et pendant la dernière heure d’ouverture du bureau de vote. Enfin, pendant les opérations de dépouillement, puis, en dernier lieu, lors de la transmission des résultats. Vous pouvez consulter sur ce sujet l’article de wikipédia fraude électorale qui explique les différentes fraudes et les moyens de s’y opposer.

Inscrivez-vous sans tarder,

vos coordonnées seront alors envoyées à la déléguée (ou au délégué) départemental(e) de Jean-Luc Mélenchon. Ne tardez pas trop car ce Délégué(e) départemental(e) de la France insoumise doit avoir notifié au maire de chaque commune, par dépôt direct ou par courrier, et pour chaque bureau de vote de la commune, au plus tard 3 jours avant le scrutin et avant 18 h, soit avant jeudi soir, 20 avril à 18 h la liste des électrices et électeurs qu’il désigne comme ses assesseurs et assesseurs suppléants. Les envois par la poste doivent donc être postés au plus tard mardi 18 avril pour être sûr d’arriver avant la limite. Et en tous cas même si il restera la possibilité du dépôt direct, il faut donner le temps au Délégué(e) (il n’y en a qu’un(e) par département) d’aller dans toutes les mairies du département.

si vous voulez en savoir plus sur le déroulement des opérations, vous pouvez également consulter wikipédia procédures électorales françaises

Sauf erreur de ma part, le jour du scrutin, les assesseurs doivent se présenter au bureau de vote 30 minutes avant l’ouverture du bureau, ils doivent également être présent à la clôture et surveiller les opérations de dépouillement. 

Comme la France Insoumise nous propose d’organiser des goûter/apéritifs dans toute la france le Vendredi 21 avril à 19 h, je suggère d’en profiter pour que les assesseurs et assesseurs suppléants s’y retrouvent pour mettre au point les planning pour se relayer tout au long de la journée du scrutin. Au passage, je pense que cela pourrait être utile de mettre en rapport les volontaires d’un même bureau de vote (liste des identité et des adresses mail) et peut être de les communiquer aux groupes d’appui.

Préparez des planning avec des cases d’une heure par exemple, pas que pour les délégués et assesseurs, pour assurer aussi une surveillance citoyenne.

On pourrait même faire un outils informatique

Publicités

3 réflexions au sujet de « Ne nous laissons pas voler la victoire »

    1. les membres de mon groupe d’appui ne semblaient pas l’avoir reçu. en tous cas il faut que nous ayons des assesseurs dans le plus de bureaux possible (et dans tous si possible)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s