Législatives, et si on s’y prenait autrement.

à propos des législatives et des relations entre insoumis (avec ou sans carte, organisés ou isolés), du fonctionnement du site jlm2017.fr, de comment se fait le choix des candidats, etc …..

Articles précédents concernant ce sujet : 

Dans le document support pour la réunion de circonscription, il était mentionné :

Séance rapide de questions/réponses (interventions d’une minute maximum) autour du périmètre, des ressources et des difficultés de la circonscription. Il s’agira notamment de répondre à plusieurs questions :

  • Est-ce que chaque insoumis·e connait bien le périmètre de la circonscription ?
  • Quel est l’état des lieux politique de la circonscription (député·e sortant·e, résultat de l’élection précédente, candidatures d’autres forces politiques déjà déclarées) ?
  • Quels sont les mobilisations et points d’appui pour notre campagne dans la circonscription ?

De quoi s’agit-il exactement ? de faire passer un examen d’aptitude ? en 1 minute ?  Les réponses à ses questions devront bien sûr être prises en compte, est-il nécessaire que ce soit dès maintenant ? Ne s’agit-il pas plutôt d’un travail à accomplir en commun par les groupes d’appui et les formations de la circonscription ou du département ?

L’objectif était de choisir le « meilleur député » mais en réalité, il y a ambiguïté avec choisir le meilleur « candidat ». et si ce sont ceux qui ont les déjà les réponses aux questions posées, n’est-il pas plus simple de dire « que ceux qui ont la bonne carte dans leur poche lèvent le doigt ? »

et (pour mémoire) le rapport du comité électoral dit tenir compte de celles (les candidatures) qui semblaient être soutenues largement par les insoumis.e.s de la circonscription. » comment cela peut-il se faire puisque lorsque le nom d’un(e) candidat(e)s était cité plusieurs fois, il n’était comptabilisé qu’une fois, et que le nombre de « voix » n’a pas été transmis !

Et si on s’y prenait autrement ?

On aurait pu par exemple situer la démarche dans une perspective de mobilisation des forces, d’organisation de tâches communes, à l’échelle de la circonscription, mais aussi à une échelle plus large, le département par exemple. Mais aussi de tâches réparties intégrant chacun selon ses disponibilités et ses contraintes (ceux qui sont loin, par exemple)

La première phase va nécessairement concerner la campagne de la présidentielle, et donc la diffusion du programme (les ventes) mais surtout la diffusion du contenu et des messages à faire passer domaine par domaine. Il me semble que la sortie des livrets thématiques peut rythmer les actions de ce type.

L’autre grand repaire temporel qui va rythmer cette campagne présidentielle sera cette fois encore, les meeting de notre candidat, un meeting à Limoges ou dans une ville voisine sera évidemment un jalon temporel incontournable. Et dans ce cas, il serait bon de savoir ce que « le national » attends de nous sur le plan financier.

J’avoue que n’ayant jamais eu, personnellement, à organiser de campagne électorale, c’est un domaine où je manque totalement de référence. Il me semble que les partis, et en premier lieu le PG disposent de données concernant ces sujets, y compris sur les aspects budgétaires. Pourquoi ne pas mettre ces informations à la disposition de tous ? Personnellement l’invitation à établir un budget prévisionnel détaillé et précis et à le communiquer à la mandataire financière de la campagne de JLM est bien sûr nécessaire, mais il deverait être possible de donner des informations chiffrées aux groupes d’appui, ce qui pourrait leur permettre d’évaluer les possibilités et les actions à mener.

Cette première phase, axée sur la présidentielle permettrait de faire connaissance dans l’action. Si la volonté d’intégrer aussi les « nouveaux insoumis », ceux qui décident maintenant de rejoindre l’action, ceux qui n’ont pas souhaité devenir membre d’une organisation, ceux qui ont un jour décidé de quitter l’organisation à laquelle ils avaient adhéré, est réelle, cela me paraît indispensable. Cela permettrait de se jauger, d’apprécier les qualités, l’engagement, le charisme de chacun. Et cela permettrait tout à la fois, de préfigurer les équipes de circonscription pour les législatives, sachant qu’il me semble impérativement nécessaire que les groupes d’appui continuent à se développer et participent pleinement à la campagne des législatives.

Je pense personnellement que cela donnerait à voir un mouvement, groupé autour de son programme et de son candidat à la présidentielle, sachant que l’un des membres du groupe sera choisi, le moment venu (le 15 mai), pour porter la candidature aux élections législatives. Ce qui laisse également le temps de susciter d’autres candidatures à la candidature.

Cette histoire de vouloir former des binômes paritaires dès maintenant me paraît tout aussi erronée ou pernicieuse. Dans le cas où il y aurait plusieurs postulants et une postulante, la messe serait dite parce qu’il n’y aurait qu’un seul « binôme » qualifiable (et qu’on ne me dise pas que d’aucun(e) n’y avaient pas pensé). Parmis les postulants et postulantes, il faudra désigner titulaire et suppléant(e), qui, le moment venu formeront le binôme cherché. La parité devant être trouvée nationalement sur les titulaires.

De plus « l’assemblée » devait trouver également les ressources clés directeur de campagne, mandataire financier, responsable des bureaux de votes, d’internet, … pour notre cas, dès la première réunion ? alors que nous ne sommes qu’une douzaine de présents sur la circonscription ? que les membres des groupe d’appui ne sont pas tous là, et les autres membres, comment pourront-ils s’exprimer, pourront-ils le faire ? n’est-ce pas voulu ?

Amateurisme ou foutage de gueule ?

si vous le souhaitez, venez en débattre #insoumis-legislatives

Publicités

Une réflexion au sujet de « Législatives, et si on s’y prenait autrement. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s