La (les) réunion(s) de la France Insoumise

Après la réunion du 30 novembre, je suis partagé. D’une part le plaisir de recroiser la route de ceux avec qui j’ai fait un bout de chemin, et avec qui je me prépare  à refaire résolument encore un bout de chemin.

Mais d’autre part, une amertume, une désillusion, une crainte : Le mode d’emploi à suivre pour l’organisation de la réunion (sorti d’où ?), la contrainte du temps, vite, une minute pour « passer l’examen » : celle-ci (celui-ci) sera-t-elle(il) un(e) » bon(ne)’ député(e) ? Connait-elle (il …) la circonscription (Ah tiens, le pb serait de jauger le candidat(e), pas le futur député(e)), bien sûr la question désavantage fortement le nouveau venu, Un(e) tel(le) serait « représentatif » « montrerait que… ‘ (Ah, on est aussi dans le marketing), chercher qui ferait bien sur la photo – (je n’ai rien contre ceux qui seraient sélectionné(e) de cette façon) mais représenter la diversité de la France insoumise est une chose, sélectionner des candidats qui feront de bons députés en est une autre, et que dire d’avoir des candidat(e)s, forts de leurs mandats « importants » (éventuellement successifs), passés ou en cours et venant prôner le non cumul et le « qu’ils s’en aillent tous » ! Nous risquons de collectionner les mentions « MdR » sur les réseaux sociaux, ce qui serait dommage

La place qu’il faut donner à telle ou telle organisation, le poids de cet « espace politique », dont j’ai même oublié le nom, l’espace des organisations, peut être, pas vraiment défini, ça suscite des questions, voir des craintes, ça sent l’appareil ! Par exemple :

  • le mode d’emploi à suivre absolument. (sorti d’où ? tant pis si il y a manifestement des conneries, comme demander à ceux qui n’ont pas l’intention d’être candidat de signer la charte ou de sortir ! ! !    Pour moi, c’est non. Si il y a des erreurs, il est urgent et indispensable de les corriger.
  • le temps cours vite, vite
  • une minute pour « passer l’examen » : (selon la marche à suivre préconisée) celle-ci (ou celui-ci) sera-t-elle(il) un(e) » bon(ne)’ député(e) ? Connait-elle (il …) la circonscription, les problèmes, les particularismes locaux (Ah tiens, le pb est de jauger le candidat(e), pas le député(e)), bien sûr la question désavantage fortement le nouveau venu à la politique. L’étude de la circonscription, ça peut peut-être être fait collectivement
  • Le programme (là, c’est l’examen de passage, il sagit de vérifier que le candidat potentiel connait bien le programme, une minute, ça ne va pas suffire, ou alors si c’est énumérer les mesures du programme, merci, mais il sera en vente demain (donc dès aujourd’hui) on va lire attentivement, pour moi pour la première fois parce que, bien qu’ayant suivi tout le direct de la convention de Lille de chez moi, je n’ai amais eut accès aux mesures à classer, ni bien sûr au vote.
  • Pas de compte rendu, pas de comptage. Sur quoi cela va-t-il déboucher ? Tiens ça commence à ressembler à un congrès du PS (ça va rappeller des souvenirs à Jean-Luc, j’espère que non, mais c’est ce que je crains).

 

Publicités

5 réflexions au sujet de « La (les) réunion(s) de la France Insoumise »

  1. J’ai été à la réunion de ma circonscription.
    Je retiens plus ou moins la même impression, avec quelques différences.
    En fait, tout part du site Internet, je vous conseille de le visiter (jlm2017.fr) avec la partie sur les législatives.
    Pour le reste, j’ai trouvé ça bizarre que les présents signent la charte, et pas seulement les futur.e.s candidat.e.s !
    Après, vu qu’on peut candidater via le site et que c’est le comité électoral national qui reçoit toutes les candidatures, c’est-à-dire celles exprimées en réunion physique ET celles émises via le site.
    Je n’ai pas compris si les sites locaux de soutien avaient le dernier mot.

    J’ai constaté par contre un espèce d’entre-soi, comprendre d’un côté de la réunion les gens se connaissant depuis février en groupe de soutien voir avant, avec des profils masculins, blancs, retraités, avec un profil syndical et/ou politique (PG/PC) et de l’autre côté quelques personnes (minoritaires) venues par Internet plus jeunes, une femme, etc.
    Je pense que le but du comité électoral est de nommer des candidats divers et pas seulement des « encartés », mais a réunion m’a semblé tourner comme quoi les gens majoritairement présents auraient du mal à faire confiance à une candidature de quelqu’un « qui ne serait pas des leurs ».
    Drôle de malaise de ma part, à suivre lundi prochain en réunion.

    Au final, tant pis puisque je voterai JLM aux présidentielles et « France insoumise » aux législatives, quelques soient les candidat.e.s

    J'aime

    1. On peut se tutoyer (si tu veux) on a, je pense, des impressions très proches, simplement je n’ai pas voulu étaler tout au grand jour tout de suite, par contre je ne dis pas « au fond tant pis » j’ai adhéré au PG début 2011, j’ai claqué la porte aux municipales de 2014, après quelques péripéties que je vais raconter ici dans d’autres articles. J’y ai trouvé des copinages, des sortes de castes, etc … Et pendant tout ce temps je me suis battu pour que s’installe un fonctionnement plus démocratique (un retour à la charte d’origine – « le parti que nous voulons » – qui n’est plus appliquée) etc … mais rien à faire, ceux qui tiennent les échelons de la structure (pas JLM et, à mon avis, pas l’essentiel de ses proches) mais il y en a quand même pas mal, entre autre ceux que j’appelle le « syndicat des profs agrégés » qui se reconnaissent, se cooptent, se protègent les uns les autres quand arrive une critique, c’est « le sérail »…
      Depuis que jai quitté en 2014, je suis membre de deux associations, un café associatif qui fait des spectacles, une scène ouverte, des soirées « café philo » et une amapp qui fait aussi du lien social, de l’entraide, en plus de soutenir notre maraîcher permaculteur, etc …
      Pour le moment je n’ai pas voulu créer de groupe d’appui parce que je vais démarrer des « café politique » où on va décortiquer les programmes de tous les candidats sous l’angle des valeurs de ces associations, et je pense que c’est un bon moyen entre autre à la campagne, mais pas que. Il y a aussi une raison financière : si un groupe d’appui fait une action, tous les coûts vont être pris en compte dans le compte de campagne du candidat, et de plus une association n’a pas le droit de soutenir un candidat.
      D’autre part, avec un groupe d’appui, pour chaque action, sauf pour quelques trucs simples, il faut l’accord du mandataire financier avant et les justificatifs pour après et les attestations concernant la salle, les conso quand c’est dans un café, etc … alors que si c’est une assoce qui fait une soirée de philosophie y compris de philosophie politique, ce n’est pas pris dans le compte de campagne, et pas besoin des justificatifs et attestations (même si il faudra les faire et les garder par prudence). Donc pas de groupe d’appui, et alors pas de doc préparatoire, et de toute façon pas le temps – nous avons pas loin un centre d’hébergement de réfugiés provenant de Calais et mes assoces y sont très impliquées.
      Bref, tu pourra bientôt lire les détails.
      j’ai eut ensuite pas mal d’occupations, mais je savais que je reviendrai pour la présidentielle, et je m’y suis mis après la création de jlm2017, mais je ne vais pas laisser tomber. J’en viens à la fameuse réunion du 30/11
      La réunion de « circo » disent les pros qui nous accueillent, les piliers du comité du pg 87, les co-secrétaires perpétuels (bonjour le non-cumul), tiens l’ex conseillère régionale PC qui a dû poser sa candidature (encore le non-cumul) je discute un peu avec quelques-uns des ex camarades, et je ne me précipite pas sur les doc mis à disposition sur la table, j’ai eu tord. Mais j’avais décidé de ne pas faire la mauvaise tête. Ici, une seule salle, trois tables, des chaises autour et trois réunions en même temps, (infernal).
      Je faisais confiance, je n’ai et j’ai découvert au fil de la réunion, les docs envoyés par le site aux « créateurs de groupe d’appui » (avec le minutage !) le choix d’un animateur (tiens l’ancienne conseillère régionale PC s’est proposée, et le créateur du groupe lui a passé le document) elle annonce que les candidats déclarés devront se présenter en 1 minute maxi, que la consigne était que personne ne doit monopoliser la parole (sauf elle) et pour la charte ça a été épique. elle a demandé à quelqu’un de lire la charte, puis elle a dit que chaque participant devait signer la charte ou sortir ! J’ai dit (pas assez fort – j’étais venu avec la résolution de ne pas évoquer les raisons de mon départ en 2014, alors je n’ai pas gueuler, mais je le regrette, j’aurais du interrompre les autres groupes pour qu’on s’explique vraiment) J’ai dit que c’était une connerie, elle a dit que c’était les consignes, qu’il fallait bien qu’il y en ait, que en plus, ça venait du site national ! j’ai dit que c’était une connerie et qu’une connerie, il fallait refuser de la faire ! Une personne qui c’était inscrit 2 jours avant a dit qu’elle arrivait, qu’elle se renseignait, que le programme, les discours de JLM lui plaisaient, mais qu’il ne signerait pas un document sans l’avoir étudié. Alors, cerise sur le gâteau, elle a répliqué, mais tu peux signer, c’est juste symbolique, ça ne compte pas ! Ben si, ça compte, énormément, justement parce que c’est symbolique !
      Je pense que la plupart des insoumis vont réagir comme nous, et qu’il y a un vrai risque d’explosion du mouvement et de désabonnement massif sur jlm2017.fr (tiens c’est peut être un moyen de pression. Moi je vais essayer d’alerter Jean-Luc, je vais essayer d’y arriver – tu comprendras en lisant les articles sur mon parcours politique, il n’y a que le premier de publié, mais j’essaye d’aller vite pour ensuite lui faire passer un lien vers mon blog
      parce que je me suis usé 4 ans à essayer de les faire évoluer, à les faire bénéficier de mes idées, de mon expérience professionnelle, de ce que je sais faire, pas moyen ! jalousie, incrédulité, je ne suis pas du sérail des profs, d’autre pensent que je menace de piétiner leur petite plate-bande ! quel gâchis, (et quelle connerie) et je viens de réaliser grâce à des échanges entre commentateurs de la vidéo du meeting de Bordeaux sur youtube, j’ai tout à coup compris que les sites pour discuter, faire des truc ensemble, réfléchir, permettre l’expression et le dialogue de la base, entre autre pour que le travail de réflexion, le dialogue puisse se faire toute l’année, pas juste 2 minutes chacun à l’AG tous les mois, pas juste 2 jours par an pour les 2 délégués au congrès, etc … les sites participatif que j’ai tant voulu créé et contre lesquels ils se sont tant battus. Toutes les fois où j’ai proposé d’aider sans jamais recevoir de réponse, la création du site front de gauche de Limoges, le dépannage, avec un autre militant super compétent, du site du pg87 en panne depuis plusieurs années, quand nous avons communiqué la correction à faire aux administrateurs du site national du pg, nous leur avons proposé de les aider, ils ont dû croire qu’on voulaient leur piquer leur place. J’ai essayé de convaincre de transformer le site pour le congrès de bordeaux en site pour les militants de base, le contraire de jlm2017.fr où même les simples commentaires ne sont pas ouverts, c’est juste un truc pour la com et encore. Ces sites que je voulais créer avec eux, et pour eux, pour réfléchir ensemble, mais aussi pour co-voiturer, trouver des hébergements, partout, et pas que pour la fête de l’huma ou autre, un « blablacar » entre militants et sympathisants (ça n’existait pas à l’époque) et ça pourrait même être solidaire en y ajoutant le princpe des cafés suspendus. Aujourd’hui, les sites pour faire ça existent, c’est le monde du logiciel libre (le hors google) framasphere, framavox, framablog, et c’est déjà plein de gens super compétents qui les font vivre ! L’équipe informatique dont on a besoin, elle est là et elle veille sur tout ça, l’améliore sans cesse, etc .. donc on peut le faire, et on n’a pas besoin de l’accord de machine ou de untel, ni d’attendre des consignes qu’ils veulent être les seuls à donner, et même si la ou le secrétaire (perpétuel, mais néanmoins officiellement contre le cumul des mandats) du truc n’est pas d’accord. Je l’ai déjà fait pour la transcription des discours, jusqu’à ce que des chefaillons se débarrassent de notre initiative. Je vais le refaire, c’est parti (et tant pus pour les partis ! )

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s