Tu es partie un soir.

Entre mes dents qui se resserrent,
La vie a comme un goût de cendre,
Le printemps ressemble à l’hiver
Mon cœur est toujours en décembre.

Refrain :           Tu rêvais d’un bateau et d’une île au soleil
Tu disais que l’amour, c’est pas toujours pareil
Tu es parti un soir comme on fuit la prison
Tu es parti un soir, emportant mes saisons.

Je n’ai pas su te retenir,
Tu n’a pas pu m’appartenir.
Aujourd’hui, il ne reste en moi
Qu’un peu de l’écho de ta voix.

Refrain

Le cœur gonflé de solitude,
Engluée dans mes habitudes
Je cherche à retrouver tes pas
Je cherche une trace de toi.

Refrain

Tu m’as caché le bleu du ciel
Et tu m’as privée de soleil
Pour les emporter dans ton île,
Et depuis, je suis en exil.

Mai 1994.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s