Décadence infernale.

Passé le solstice d’hiver
Est-ce qu’on ira vers la lumière ?
Y aura-t-il encor un printemps ?
Où sombrons nous vers le néant ?

Le temps nous fuit, le temps s’en va,
Le temps s’effrite entre nos doigts,
Ils nous ont volé la durée,
C’est l’obsolescence programmée.

Refrain :     Toujours plus vite, toujours plus fort,
Toujours bouffer, encor, encor,
Et gaspiller plus d’énergie,
Va-t-on crever de boulimie ?

Ils ont mis le monde au pillage,
Comme des Vikings un village,
Et de déchets en déchéance
Mis le monde en désespérance.

Après l’amour, c’est l’amitié,
Qu’ils aimeraient voir tarifée
Sur les réseaux qu’on dit sociaux,
Mais c’est virtuel, rien que des mots.

Refrain :         Toujours plus vite, toujours plus fort,
Toujours bouffer, encor, encor,
Et gaspiller plus d’énergie,
Va-t-on crever de boulimie ?

Coda :
Il est urgent que l’on arrête
Cette décadence infernale
Il faut repenser la planète
Mais dans l’intérêt général !
Alors vous les politiciens
Les profiteurs, les bons à riens
A qui l’on doit ce dépotoir,
Dégagez ! On veut plus vous voir !

Décembre 2015.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s