Sonnet pour des cheveux blonds.

Non il n’y a rien de plus doux
Dans le sombre tableau d’un maître,
Qu’une tâche d’or qui fait naître,
De la lumière un peu partout !

Non, il n’y a rien de plus beaux,
Sous la noirceur d’un ciel couvert,
Que cette soudaine lumière
Qui vient réveiller les oiseaux !

Dans le grand tableau de la vie,
Sous les nuages de l’oubli,
J’ai cherché cette tâche d’or.

Qui est un merveilleux verni,
Pour se protéger de l’ennui,
C’est un véritable trésor !

Février 1965, août 2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s