Première neige.

Des nuages lourds et chargés,
Du nord viennent de l’apporter,
Ces nuées s’appesantissaient,
Et, tout à coup, un trou s’est fait,

En de frêles étoiles blanches,
Couvrant la campagne et les branches.
Se déverse la féerie,
La neige tombe et je souris.

Les flocons sont des gerbes fines
Qui, doucement au ciel cheminent,
Avant que sur mon vêtement,
Elles s’étiolent en fondant.

Ce manteau blanc, sous les pas, crisse
Voilà que ma semelle glisse,
Et je me retrouve étendu,
Le blanc tapis remplit ma vue.

Novembre 1965, septembre 2014.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s