L’automne.

L’automne a sorti sa palette
Pour que le peintre des saisons
De son pinceau de belette
Fasse danser couleurs et tons.

A chaque feuille sa nuance
D’or, de pourpre et de vert chantant,
Un bois nu, vers le ciel s’élance,
Pointant du doigt le firmament.

Et le vent doucement balance
Ce doux spectacle chatoyant,
Mais lorsque la saison s’avance,
Le ciel se fera moins clément.

Alors le vent du nord viendra,
Qui s’acharnera sur les branches
De sa neige il effacera
Tout, ne laissant que page blanche.

C’est la saison qui n’est pas franche,
A force d’être mal aimée,
C’est l’hiver qui prends sa revanche,
Il va falloir le supporter !

Novembre 1965, octobre 2014.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s