La femme (sonnet).

La femme est un être coquet,
Doux, mignon, charmant et affable,
Et cela n’est pas une fable
Longtemps, longtemps, je l’observais.

Je voulais savoir s’il est vrai
Que près de vous la rose est sable ;
Ô Femme, beauté ineffable,
Toujours te chanter je voudrais.

Tu es l’être le plus charmant,
Bien sûr tu t’en vantes souvent,
Et c’est ce qui fait constater

Que si la nature fut faite,
de façon que tu sois parfaite,
Tu n’aurai jamais dû parler.

Octobre 1965

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s