J’aime.

Il est vrai que j’aime les vers,
Les doux chants et les beaux ramages,
Mais voici ce que je préfère :
C’est la poésie d’un visage.

J’adore la ligne d’un front
Ou la nuance d’un cheveu,
Si joli soit un doux menton,
J’aime encore plus de jolis yeux.

Une belle peau colorée
A un charme si engageant
Que j’en suis tout enamouré,
Devant ces armes, je me rend.

Contre moi, usant de leur charme,
Afin de me faire succomber !
De résister, mon cœur s’alarme
Comment peut-on ne pas aimer ?

Juin 1965

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s