Celle qui m’aime.

Qu’elle m’arrive, celle qui m’aime
Qu’elle m’arrive sans tarder,
Car bientôt,
Si elle tarde trop,
Je ne saurai même plus aimer.

Je lui dédierai mes poèmes,
A celle qui m’aime,
Qu’elle m’arrive sans tarder,
Car bientôt,
Si elle tarde trop,
Je ne saurai plus composer.

Qu’elle m’offre asile en ses bras,
Pour que je puisse reposer,
Celle qui m’aime,
Qu’elle m’arrive sans tarder,
Car bientôt,
Si elle tarde trop,
Je serai bien trop fatigué.

Qu’elle vienne me repêcher,
Au fond du gouffre
Où par malheur je suis tombé,
Celle qui m’aime,
Qu’elle m’arrive sans tarder,
Car bientôt,
Si elle tarde trop,
J’aurai fini par me noyer.

Avril 1965

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s