Il y a URGENCE

Il y a URGENCE, c’est vrai, mais je ne parle pas de l’état d’urgence qui sévit acruellement. Mes états d’urgence sont pluriels, plus profonds et plus essentiels. Alors à l’approche de l’échéance de l’élection présidentielle, je me dis qu’il est grand temps d’intervenir, qu’il faut reprendre nos destins, reconstruire la conscience des citoyens pour qu’ils prennent enfin réellement le pouvoir.

Je veux aider à réveiller la conscience politique, aider à une réflexion collective sur les enjeux à l’échelle de la planète et de l’organisation du monde et utiliser l’élection pour enclencher réellement les modifications profondes indispensables. Je pense que c’est possible, et par conséquent que c’est nécessaire et donc impératif.

pour moi l’élection présidentielle n’es pas une fin en soi, l’enjeux est une assemblée constituante, qui, elle non plus n’est pas une fin en soi, mais seulement le débur d’une transformation complète de l’organisation du monde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s