L’ordre des mots

Au fronton de nos édifices,
Nos grands anciens ont fait graver
Trois mots simples, sans artifice,
Et au monde, ils les ont légués.
Ces trois mots, vous les connaissez,
En premier, il y a « LIBERTÉ».

Un mot très fort, mais trop souvent
Victime de détournements,
Lorsque « Liberté d’entreprendre »
Signifie « pas de compte à rendre »,
Ou bien permet à quelques uns
De s’emparer de biens communs.

Ou qu’on parle de renard libre
Au milieu d’un poulailler libre,
Ou simplement quand on oublie,
Que la liberté de chacun
À une limite se plie :
Celle des autres citoyens.

« ÉGALITÉ » est le deuxième,
Pour lui, c’est du pareil au même,
Quand au lieu d’être généreux
On regarde d’un œil envieux
Vers l’assiette de son voisin
Sans s’occuper de ses besoins.

Ou quand les nantis, les notables,
Repus au sortir de la table
Voudraient payer le même écot
Que ceux au pain sec et à l’eau,
Ou qu’au moment de partager,
Certains voudraient se défiler.

Le dernier, n’est pas en faveur
Pourtant, ce mot là vient du cœur.
Il parle de comportement,
De fratrie et de sentiment.
Il n’est presque jamais cité,
Mon préféré, « FRATERNITÉ ».

Ces mots parcourant la planète,
Ont provoqué des résonances
Dans les cœurs comme dans les têtes.
Ils ont éveillé des consciences.
En tous cas, moi, mon préféré,
C’est le dernier, « FRATERNITÉ » !

Car c’était pour la terre entière
Qu’ils ont éclairé le chemin,
Pour éradiquer la misère
Et vivre la main dans la main.
C’est pour ça que mon préféré,
C’est le dernier, « FRATERNITÉ » !

Aujourd’hui, c’est plus que la France
Qu’il nous appartient de sauver.
Les prédateurs de la finance
Ont mis la planète en danger !
Les mots gravés vont nous aider,
Mais n’oublions pas le dernier !

De nos ancêtres, soyons fiers,
Ils ont fait des Révolutions,
Poursuivons le travail d’hier,
Écrivons la constitution
Que leurs mots vont nous inspirer,
Mais surtout, surtout, le dernier !

Les deux premiers ont trop servi,
Cache misère ou alibi,
Faire croire à un changement
Pour que tout reste comme avant.
Suffirait-il de modifier
L’ordre des mots pour tout changer ?

Je vous propose d’essayer :
Regardez comme « Égalité »
Après « Fraternité » dévient
De chacun selon ses moyens
A chacun selon ses besoins,
C’est ça la solidarité !

L’ordre des mots « Fraternité »
« Égalité » puis « Liberté »
Empêcherait qu’on envisage
De jouir seul d’un bien si précieux
Tant qu’il existe sous les cieux
Quelqu’un réduit en esclavage !

De Schœlcher, et de Robespierre,
Il faut reprendre les flambeaux
Le moyen de sauver la terre :
Réaliser leurs idéaux.
Et tout d’abord, pour commencer,
Mettre en premier : « FRATERNITÉ » !

écrit en novembre 2014, retravaillé quelques fois pour aboutir à cette version, que je pense définitive, en août 2016 et mars 2017, jusqu’à la arche du 18 mars que ce poème à fait au dos d’une pancarte, avant de connaître, le soir même sa dernière modification. 

IMG_0200

À propos de l’idée de base, mettre en premier « Franternité », certains m’ont dit à travers des commentaires que c’était un point de détail, je n’en crois rien, je pense vraiment que cela peut tout changer.

IMG_0201

Publicités

4 réflexions au sujet de « L’ordre des mots »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s